EXPO : Anne-Marie Filaire

Le temps, qui est le véhicule de l’oubli, est aussi celui de la trace, et l’immobilité, loin d’être une parure trompeuse, devient, pour qui sait la contempler et lui donner le temps de se déployer, la réserve silencieuse où tous les signes sont inscrits

Jean-Christophe Bailly

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s